• 095 219 3018
  • contact@eloulfa.fr

LA MOSQUEE

Tant qu’ils étaient à la Mecque, le Prophète -saws- et les premiers musulmans se réunissaient où ils le pouvaient : tantôt chez l’un d’eux, tantôt en plein air en dehors de la Mecque. Dès son arrivée à Médine, le Prophète -saws- ordonna que l’on y construise une mosquée, afin qu’elle soit le lieu de prière et de réunion des croyants. Allah le Majestueux dit à propos de cette première mosquée bâtie par les musulmans : « Une mosquée fondée dès le premier jour, sur la piété, est plus digne que tu y pries. On y trouve des gens qui aiment se purifier, et Allah aime ceux qui se purifient »(Sourate 9 At Tawba – Verset 108).

Il y a un comportement à avoir dans la mosquée, on évite d’y élever la voix, ou de marcher de manière orgueilleuse, ou de parler de futilités, de commerce ou des choses qu’Allah n’aime pas : « Invoquez votre Seigneur en toute humilité et recueillement et avec discrétion »(Sourate 7 Al Araf – Verset 55), « Sois modeste dans ta démarche, et baisse ta voix, car la plus détestée des voix, c’est bien la voix des ânes » (Sourate 31 Luqman – Verset 19). Le Prophète -saws- mettait en garde contre des gens qui, à la fin des temps, parleraient de futilités dans les mosquées, Allah n’ayant que faire de ceux-là [Sahih Ibn Hibban]… Il blâmait également ceux qui venaient à la mosquée pour y faire leurs affaires, pour se faire voir ou pour tisser des liens commerciaux.

Les parents devraient habituer leurs enfants à fréquenter la mosquée dès leur jeune âge, car le Prophète -saws- disait que parmi les sept catégories de personnes qu’Allah protègera le Jour du Jugement, il y aura le jeune qui a grandi dans l’adoration d’Allah de même que l’homme dont le cœur est attaché à la mosquée [Bukhari & Muslim].

Les Cinq Prières quotidiennes

La Prière (La salât) est le second des cinq piliers de l’islam. Chaque musulman est tenu d’effectuer cinq prières quotidiennes obligatoires (farâ’idh), Elle peut être faite à n’importe quel endroit propre, bien que pour les hommes, accomplir les cinq prières quotidiennes en groupe à la mosquée (salât al Jamaa) est fortement recommandé.

La mosquée El Oulfa est ouverte 5 fois par jours aux horaires des prières. (voir calendrier des prières). Pour une question d’organisation, la mosquée El Oulfa ouvre 15 à 20 min avant l’appel à la prière et ferme 15 à 20 min après la fin de la prière, avec une exception entre la prière de al-maghrib et al-‘icha où la mosquée reste évidement ouverte.

La Prière du Vendredi

La prière du vendredi est une obligation pour les hommes. Allah (soubhânahou wa ta’âlâ) dit : {O vous qui avez cru ! Quand on appelle à la Salât du jour du Vendredi, accourez à l’invocation d’Allah et laissez tout négoce. Cela est bien, meilleur pour vous, si vous saviez ! } [Sourate 62 Al-Joumou’a – Verset 9 ] Le Prophète (sallallahou alayhi wa salam) a dit : « Que ceux qui négligent la prière du Vendredi cessent de le faire, sinon Dieu apposera le scellé sur leurs cœurs et ils finiront par être distraits de Sa pensée. » (Rapporté par Mouslim) La mosquée El Oulfa ouvre ses portes pour accueillir les fidèles pour la prière du vendredi, une heure avant le début du sermon (la khotba). La prière du vendredi est fixée à 13h00 sur toute l’année.

Les Cercles d’invocations et les « Dourous »

Les mosquées ne sont faîtes, disait l’Envoyé d’Allah -saws, que pour évoquer Allah et lire le Coran. La meilleure manière d’évoquer Allah est de diffuser le savoir religieux, expliquant Son Livre et détaillant Ses Prescriptions, Allah dit : « Qui profère plus belle parole que celui qui invite à Allah, fait le bien et dit qu’il est musulman ? » (Sourate 41 Fussilat – Verset 33).

Le Prophète -saws- a dit:  » Des Anges du Très Haut ont pour mission de rechercher les ‘essaims d’évocateurs’ : ceux qui se réunissent pour écouter le Coran et la science religieuse, pour Le glorifier et L’invoquer ; alors ils les entourent et implorent pour eux et leurs familles le pardon et la grâce d’Allah » [Bukhari & Muslim].

La mosquée El Oulfa propose un cercle d’invocation ou un  » dars » sur un thème précis chaque mardi après la prière du asr.